DSC_0224DSC_0225DSC_0226DSC_0228DSC_0230DSC_0234DSC_0254_1DSC_0261DSC_0255Comme à son habitude, le gros papy de valentin a déboulé de la capitale des gaules, comme il aime à le rappeler, équipé de quelques melons de cavaillons, d'une dizaine de fromages de chêvre, d'une rosette au cas ou ...( au cas ou quoi? me direz vous... Et bien en cas de Troisime guerre mondiale, au cas ou la livraison de tous les marchés et centres commerciaux de France soit interrompu par une improbable rupture cataclysmique de la chaine du froid que sais je... Toujours est il que le garde manger de son petit fils sera approvisionné vaille que vaille..) Après avoir refléchit à la meilleure configuration des bras pour acceuillir son petit fils, c'est la traditionnelle position dîte du "couffin" que son papy choisit d'adopter... Mami brigitte peut donc déposer, tel un treuil, le petit valentin dans la position optimale pour quelques précieux clichés ou l'on peut voir que papy et Mami sont très fiers de leur petit rejeton.... Malgrè ces débordements d'affection, Valentin a choisi de faire sa tête de cochon, loin des clichés du bébé idillyque du début... C'est son papy qui va être content..